Les diamants mythiques


Ils sont parfois parmi les plus beaux trésors du monde, ils fascinent beaucoup de collectionneurs. Ils appartiennent pour la plupart à des joyaux de la couronne de différentes monarchies actuelles ou passées.

Eux, ce sont les diamants qui se sont vus attribués le nom de diamants mythiques. Ils sont célèbres à cause de leur histoire tumultueuse et des mystères qui les entourent. Il y'en a plusieurs, mais nous allons porter notre attention sur quatre diamants mythiques dont le fameux diamant bleu encore appelé le diamant maudit.


La montagne de lumière

Le Koh-i Nor, ce diamant a une histoire qui est liée aux femmes. En effet ce diamant est originaire de l’Inde et déjà à cette époque, où l’Inde n’était encore qu’un territoire non colonisé, ce diamant était considéré comme celui des femmes.

Il en était ainsi car, ce diamant selon la légende indienne portait malheur aux hommes qui le portaient. Par contre aux femmes le diamant ne faisait rien. Lors de la colonisation de l’Inde par la grande Bretagne, la compagnie des Indes s’empare du diamant et en fait cadeau à la souveraine d’Angleterre, qui n'était autre que la reine Victoria.

Elle fut elle aussi saisi par la superstition qui pesait sur ce diamant et demanda dans son testament que ce fut une femme qui porte le diamant. Le diamant montagne de lumière encore plus connu sous le nom de Koh-I-Noor est aujourd’hui le centre de la couronne et se trouve avec les autres joyaux de la couronne d’Angleterre dans la tour de Londres. Il fait aujourd’hui 109 carats.

 

 


 Le régent

Lui aussi découvert en Inde en 1968, ce diamant est considéré comme le plus beau de la couronne de France. L’histoire veut que ce diamant fût découvert par un esclave qui l’échangea contre sa liberté avec un capitaine de la marine anglaise.

Ce dernier Thomas Pitt fit tailler la pierre, mais n’arrivait pas à la vendre. En effet ce diamant faisait 140 carats ce qui pour l’époque était un poids hors du commun. Ceci faisait que ce dernier avait un prix qui ne permettait à aucun souverain de l’époque de s’en emparer. Ce fut le régent Philipe d’Orléans qui en fit l’acquisition pour la couronne de France.

Le diamant qui était autrefois appelé le grand Pitt devint dès lors Le Régent. Il servit à beaucoup de couronnement lors de son séjour dans les joyaux de la couronne. Il fut monté sur la couronne puis démonté. Le Régent a servi à beaucoup d’emprunt au cours de la révolution française.

Il fut utilisé par le premier consul comme un talisman, le diamant fut ensuite emporté en Autriche par l’impératrice qui le rendit à la France en 1815 sous le règne de Louis XIII. Après cette tumultueuse histoire le Régent repose aujourd’hui au musée du Louvre dans la galerie d’Apollon.


Le Grand Diamant Bleu

Le grand diamant bleu encore appelé HOPE ou diamant maudit est un diamant qui à l’origine était de 112 carats. Contrairement à son nom HOPE qui veut dire espoir ce diamant a porté malheur à tous ceux à qui il a appartenu. Ce qui explique son nom de diamant maudit. Le fait que ce diamant ait porté malheur serait dû au fait qu’il a été arraché de la statue d’une déesse hindoue qui depuis se venge sur les détenteurs de ce diamant.

Ce diamant fut acquis par Louis XIV roi de France auprès du sieur Tavernier. Il fut taillé en forme de cœur ce qui eut pour conséquence de réduire son poids qui passe de 112 carats à 69 carats.

Il fut légué au roi Louis XVI et à Marie-Antoinette qui furent guillotinés sous la révolution. Le Régent passe ainsi par différentes mains où il ne laisse que malheur et désolation. Ce diamant est sujet à beaucoup de questionnements.

Depuis 1958 il est la propriété de la Smithsonian Institute of Washington. On ne remarque plus depuis lors aucune manifestation de l’aura meurtrière de ce diamant.

 

 


L’Orloff

Comme les précédents diamants mythiques que nous avons vu, l’Orloff est originaire d’Inde et a été découvert au milieu du 18ème siècle. Encore plus gros que la montagne de lumière, l’Orloff a une histoire tragique comme les autres diamants mythiques. Il est taillé en rose et pèse 195 carats

Volé par un soldat français puis vendu à tour de main, il finit par atterrir dans les mains d’un négociant perse qui ne put le vendre jusqu’à ce qu’il fit la rencontre du prince Grigori Grigorievitch Orloff. Ce dernier, dans l’espoir de reconquérir les faveurs de la reine de Russie Catherine II, en fit l’acquisition et le lui offrit.
Cette dernière pris le diamant et le fit monté sur le sceptre impérial de Russie, ce qui mis le malheureux prince dans un état de démence dans lequel il mourut. L’Orloff peut aujourd’hui être admiré dans les trésors du kremlin à Moscou en Russie.

Les diamants ont pendant longtemps alimenté diverses histoires et mythes. Ce sont des pierres précieuses, qui au départ étaient portées par les hommes car, ils étaient signe de leur virilité. Au fil du temps, le diamant est devenu la pierre privilégiée des femmes. On commença à dire alors, que le diamant est le meilleur ami des femmes.